Toute entreprise peut un jour ou l’autre se trouver confrontée à des difficultés auxquelles son dirigeant ne sait pas toujours comment répondre :

  • difficultés de trésorerie qui ne permettent pas de régler les organismes sociaux et fiscaux, les créanciers…
  • restriction des concours bancaires …
  • difficultés prévisibles dans un avenir plus ou moins proche (perte d’un client important par exemple) qui peuvent mettre en cause sa pérennité …

Il est plus facile de prévenir que de guérir ! Il est important de réagir, en parlant de votre situation avant qu’elle ne s’aggrave.
Les CMA du Rhône Alpes ont mis en œuvre un dispositif pour répondre à vos besoins et vous accompagner dans la prévention des difficultés auxquelles votre entreprise fait face.  Avant de vous retrouver en situation de cessation de paiements, nous vous conseillons de solliciter notre aide :

Contact : Florent WEBER – 04 74 47 49 04 – f.weber@cma-ain.fr

DISPOSITIF

Un diagnostic global sur la situation particulière de notre entreprise nous permet de pouvoir nous proposer des préconisations spécifiques et adaptées à notre entreprise.

  • Lorsque la situation le permet et que le chef d’entreprise a la ferme volonté de continuer, des axes d’amélioration peuvent être envisagés ainsi que des accompagnements spécifiques sur plusieurs points :
  • Commercial et stratégie d’entreprise.
  • Financier et relations bancaires : mise à plat de la situation, analyse des résultats, réalisation d’un prévisionnel, …
  • Etalement des dettes à l’amiable : RSI, URSSAF, commission des chefs de services financiers
  • Procédures collectives (comme par exemple le redressement judiciaire) : rencontre du CIP, accompagnement durant la période d’observation, …

 

  • Lorsque le niveau de dettes est trop élevé ou si le chef d’entreprise n’a plus la force de continuer, il est alors conseillé d’arrêter l’entreprise. Cet arrêt pourra se faire par une simple radiation si les dettes peuvent être payées ou étalées, ou par une vente de l’entreprise (accompagnement de la CMA), ou par un dépôt de bilan pouvant mener à la liquidation judiciaire (explication de la procédure, soutien moral, orientation vers un bilan de compétence, vers une assistante sociale, …).

Dans tous les cas, les chefs d’entreprises trouvent dans leur CMA un interlocuteur à l’écoute de leurs difficultés quelles qu’elles soient.